Beaucoup de choses ont changé depuis que nous avons publié l'édition 2020 de notre étude sur le Branding & image de marque il y a trois mois à peine. Le COVID-19 a transformé la façon dont nous opérons en tant que marques, de nombreuses conclusions de notre rapport initial n'étant plus adaptées. Aujourd'hui, les professionnels se demandent quelle est la meilleure stratégie à suivre face à ces évènements sans précédent.

C'est pourquoi nous avons élaboré récemment cette étude sur le branding et l’image de marque : COVID-19 Edition. En interrogeant 301 professionnels du marketing et des marques, nous voulons mieux comprendre comment les entreprises font face aux changements radicaux provoqués par le COVID-19.

En recueillant les points de vue de l'ensemble du secteur sur la manière dont les équipes gèrent la crise actuelle, nous pouvons tous tirer profit des conclusions, que ce soit en reconnaissant les défis communs ou en fournissant des garanties sur la manière d'adapter les stratégies de marque à l'avenir.

Avant d'aborder certaines des principales conclusions, nous aimerions remercier tous ceux qui ont participé à l'étude. Votre contribution profitera non seulement à l'industrie entière, mais aussi à ceux qui sont le plus durement touchés par la pandémie. Chaque questionnaire rempli signifie un don supplémentaire à l'un des fonds de secours de nos clients : Le projet COVID-19 Music Relief de Spotify..

Si vous souhaitez voir le rapport complet, cliquez ici : Grande étude branding et image de marque : COVID-19 Edition

Comment le COVID-19 a-t-il influencé les stratégies de branding et de marketing ?

Depuis l’épidémie, chaque professionnel du marketing se pose une question :“Comment devrions-nous, en tant que marque, répondre à la crise ?”

Nos résultats montrent que la plupart des organisations font attention à ne pas céder à des décisions irréfléchies et adoptent une approche plutôt prudente. 45 % des personnes interrogées “modifient leur orientation et leurs messages”, et 18 % seulement estiment qu’elles doivent “changer radicalement leur façon de faire du business”..

Il y a eu un grand changement vers plus d'humanité dans tout ce que font les spécialistes du marketing. Il faut plutôt se poser la question : comment aider plutôt que comment vendre

53 % des répondants considèrent que l’élaboration de nouveaux messages, contenus et campagnes en réponse directe au COVID-19 est actuellement leur principale priorité en matière de stratégie de marque - plus importante que de s’assurer que les messages/contenus existants ne soient pas dépassés (19 %).

Cela change le comportement de nos clients, ce qui fait qu’il est important de changer de cap. Pour l’instant, la question de savoir dans quelle mesure et pour combien de temps relève plus du hasard que de la science

En ce qui concerne l’impact à long terme du COVID-19 sur la marque et les campagnes de marketing, 13 % pensent que la pandémie aura un impact permanent sur la marque, tandis que 17 % sont plus optimistes et estiment que les effets ne sont que de courte durée. Toutefois, la majorité des personnes interrogées (57 %) adoptent une approche plus modérée, estimant que le COVID-19 aura un impact durable sur la marque et le marketing, mais qu’il ne sera pas transformateur.

Quel est l’impact du COVID-19 sur le travail quotidien des professionnels du marketing ?

Le passage soudain au télétravail en réponse au COVID-19 a soulevé de nombreuses questions sur la productivité, la collaboration au sein des équipes et la culture d’entreprise. La “nouvelle normalité” des lieux de travail numériques va-t-elle devenir un élément essentiel de la vie professionnelle après la pandémie ?

Après le COVID-19, je pense que la collaboration entre les personnes au sein des organisations devrait s'améliorer et rapprocher les départements plus qu'ils ne l'étaient auparavant

Nos résultats suggèrent que la plupart des équipes sont passées au télétravail plus facilement que beaucoup ne le pensaient, plus de la moitié des personnes interrogées estimant que la nécessité de travailler à distance n’a eu qu’un “faible impact” (40%) ou “aucun impact” (19%) sur la productivité des équipes.

Je pense qu’à long terme, le télétravail sera beaucoup plus largement accepté et proposé avec moins de résistance.

Toutefois, un changement aussi radical a incité beaucoup de personnes à réévaluer leurs initiatives de transformation numérique, 42 % des personnes interrogées estimant qu’il y a “place à l’amélioration” en ce qui concerne leur parc technologique. Il est intéressant de noter que 46 % se sentent “très préparés” aux défis posés par le COVID-19, estimant qu’ils disposent de tous les outils nécessaires pour opérer à distance.

FR SOBCV19 Blog CTA