Qui a la priorité : le design ou le texte ?

C'est un vieux débat. Cela étant, les projets semblent plus efficaces quand les designers et les rédacteurs se rapprochent et coopèrent dès le début.

Qu'il s'agisse d'une page d'accueil ou d'une séquence d'e-mails, un bon texte est le fruit d'un bon design et un bon design est le fruit d'un bon texte.

Les designers peuvent contribuer à améliorer le texte en discutant du message et du langage choisi dès les premières phases. À l'inverse, les rédacteurs peuvent se faire une idée de la place qu'occupera leur texte sur la page et comment le design mettra en valeur leurs mots.

Si vous avez travaillé dans ce domaine par le passé, vous savez sans doute que coopération et feedback créatif peuvent être difficiles à obtenir.

Les designers et les rédacteurs s'investissent dans leur travail. Ils peuvent avoir des visions créatives que l'autre partie considère comme « pointilleuses » ou « bizarres ». Citons, par exemple, les chartes graphiques fluo, la longueur d'un titre ou encore la place de la conjonction de coordination « et » en début de phrase.

Dans cet article, nous allons vous présenter 10 façons efficaces de fournir un feedback créatif aux rédacteurs et aux designers pour obtenir un meilleur alignement des deux parties.

1. Mettez en place les systèmes et directives adaptés

Pour une relation de travail harmonieuse et positive entre designers et rédacteurs, il faut mettre en place les systèmes et directives adaptés.

Il est essentiel que les deux groupes s'entendent sur les processus, les objectifs et les canaux appropriés à leur coopération afin d'obtenir un meilleur alignement mais aussi de faciliter la communication et le feedback.

Lors de la première réunion de lancement d'un projet, définissez :

  • Les objectifs créatifs : chaque département doit présenter ses objectifs et expliquer à l'autre département comment il peut contribuer à la concrétisation du projet. Examinez où les objectifs et les besoins s'alignent et comment chaque équipe peut aider l'autre à les atteindre.

  • Le processus de feedback : quand et comment partager le feedback ? Quelles sont les directives pour partager un feedback constructif ? Les réunions, les outils créatifs avec un accès partagé, les e-mails et les canaux de messagerie instantanée sont autant d'options pour rester en contact et partager du feedback tout au long du projet.

  • Les canaux et les solutions que vous utiliserez pour la coopération : que vous optiez pour un logiciel de gestion de projet, qui donne à tous une idée claire du rôle de chacun dans le projet, ou de canaux de messagerie instantanée pour des échanges rapides, il est important de définir les outils que chaque département utilisera pendant la coopération.

  • Une terminologie commune : la coopération exige que les créatifs comprennent la terminologie de chacun. De l'UX à la syntaxe, les rédacteurs et les concepteurs parlent souvent un langage très différent. Pour une coopération efficace, vous devez définir clairement les termes créatifs et veiller à ce qu'ils soient compris par tous de la même manière. Est-ce que tout le monde connaît la terminologie utilisée par chaque équipe créative ? Comment vont-ils parler de leurs projets ?

  • Le calendrier : quelles sont les étapes du projet ? Comment les échéances de chaque département vont-elles coïncider ? Quand allez-vous planifier les réunions importantes et les sessions de feedback ?

  • Le brief créatif commun : les rédacteurs et les designers doivent avoir accès au même brief créatif, qui leur permet de visualiser les objectifs et les rôles de chacun dans le projet.

Bynder aide les équipes à coopérer plus efficacement en créant des flux de travail plus efficaces et en centralisant le contenu et les directives partagés afin que chacun puisse accéder facilement à tout ce dont il a besoin tout au long du projet.

2. Aidez votre équipe à visualiser ce dont vous avez besoin

Rien ne vaut les exemples concrets pour vous aider à visualiser ce que vous cherchez.

Chacun interprète différemment les termes « fluide », « pointu » ou « audacieux ». Sans exemple concret, le feedback peut facilement se résumer à des suggestions vagues, sujettes à des interprétations subjectives.

Dans un article publié dans Entrepreneur Europe, Wille Meier fait remarquer que le meilleur feedback créatif revient toujours à l'objectif. Le feedback reste ainsi ciblé et il évite de tomber dans le domaine hasardeux de l'opinion personnelle.

Will Meier offre un cadre solide, basé sur des questions, pour fournir un feedback pertinent, en s'appuyant sur le livre Discussing Design, écrit par Adam Connor et Aaron Irizarry :

1. Quel est l'objectif du design ?

2. Quels éléments du design sont en rapport avec l'objectif ?

3. Ces éléments sont-ils efficaces pour atteindre l'objectif ?

4. Pourquoi ou pourquoi pas ?

Ces questions peuvent également être appliquées à la rédaction, en alignant le feed-back sur l'objectif final du projet.

3. Ne limitez pas les sessions de feedback

Des sessions de feed-back régulières permettent une coopération plus harmonieuse et constructive entre les équipes de rédaction et de design.

Les réunions de feedback régulières offrent un regard et une critique extérieurs précieux. En revanche, un nombre limité d'avis et d'occasions de fournir du feedback peut créer un sentiment d'aliénation qui risque de pousser les équipes créatives à se concentrer excessivement sur leurs propres idées et points de vue créatifs. Veillez donc à ce que les deux départements participent à des réunions régulières, où ils peuvent partager leurs idées, soumettre leur travail à l'avis de tiers et offrir un feedback.

4. Le feedback du public doit être un élément clé du processus

Les gens sont souvent attachés à leurs propres points de vue et façons de faire. En cas de conflit créatif sur la position des logos du client ou la longueur des sous-titres, l'utilisateur doit intervenir pour vous montrer le meilleur choix et identifier les manquements créatifs.

Sur l'importance de recueillir le feedback des utilisateurs, Smashing Magazine note :

« L'opinion que nous avons de notre propre travail sera toujours subjective. Qui plus est, comme nous sommes émotionnellement investis dans ce que nous avons créé, il est difficile de discuter des défauts de façon calme et posée. Les utilisateurs sont les juges de paix de tout effort créatif, alors pourquoi ne pas éliminer la subjectivité et l'émotion en leur posant directement la question ? »

Usertesting.com est le site parfait pour obtenir en temps réel les réactions des utilisateurs à vos ébauches de textes et de designs. Vous pouvez payer les utilisateurs pour qu'ils enregistrent en temps réel leurs réactions à votre page ou votre contenu.

Utilisez la plateforme pour tester :

· La clarté de l'ensemble

· La pertinence de l'image

· La palette de couleurs

· L'expérience utilisateur

· La mémorisation du message (à quel point il est mémorable)

· L'accroche

· L'harmonie entre le design et le texte

5. Demandez au client de vous donner du feedback à mi-projet

Au-delà du public, vous pouvez vous assurer que le texte et le design sont sur la bonne voie en invitant votre client à donner son avis à mi-projet.

Quand vous demandez au client de donner du feedback à mi-projet, vous renforcez la cohésion entre les départements en vous concentrant sur leur objectif commun : viser l'excellence pour le client.

6. Créez un environnement où la curiosité est reine

Dans ce très bon article sur la façon dont les clients peuvent offrir un feedback de qualité à un designer ou un rédacteur, A Lined Design préconise de demander plutôt que de prendre les choses en main :

N'hésitez pas à poser des questions ou à faire des commentaires avant de prendre votre stylo rouge ou d'appuyer sur le bouton Supprimer. Nous pouvons expliquer la stratégie et la réflexion derrière nos décisions créatives, alors assurez-vous d'avoir toutes les informations dont vous avez besoin avant de couper et modifier.

Rien ne tue plus rapidement la créativité et la coopération que de raturer au rouge le travail d'un autre créatif. Forts de leurs années de formation et d'expérience, les grands rédacteurs et designers doivent être en mesure d'étayer et d'expliquer chacune de leurs décisions créatives.

Cela ne veut pas dire qu'ils prennent toujours la bonne décision.

Mais une approche de curiosité plutôt que de critique peut inciter les designers et les rédacteurs à apprendre les uns des autres et leur permettre de mieux apprécier l'art et le savoir-faire de l'autre.

Le feedback constructif est important, tout autant que la curiosité envers les décisions créatives de l'autre. La curiosité fait tomber les défenses, favorise l'ouverture aux autres idées et permet de s'assurer que les décisions prises sont les bonnes. C'est pourquoi il faut toujours encourager les équipes à commencer par poser des questions.

7. Sachez quand renoncer...

Les créatifs sont souvent très investis dans leur travail. C'est ce qui les rend si bons. Mais s'accrocher trop fermement à ses visions, ses idées et ses opinions peut compromettre la réussite d'un projet. Les créatifs doivent se rappeler que quand ils donnent leur avis et défendent leur propre vision, il est important de savoir renoncer à un résultat particulier.

Dans une interview avec Very Good Copy, Nikhil Narayanan affirme que l'une des leçons les plus importantes de sa carrière fut d'apprendre à se détacher de sa vision et de ses idées personnelles :
Il n'est pas nécessaire de mener toutes les batailles. Il est tout à fait normal d'assister à certaines d'entre elles depuis les coulisses. Si une excellente idée est détruite par des personnes qui n'y tiennent pas autant que vous, tant pis.

8.  Ne sous-estimez pas le pouvoir destructeur d'une critique prescriptive « mineure »

Pour fournir leur meilleur travail, les rédacteurs et les designers ont besoin de liberté pour prendre des décisions fermes. Cette liberté de création repose sur l'absence de feedback prescriptif quant à leurs choix créatifs mineurs.

Dans son blog Cranky Creative, Andrew Boulton souligne l'importance de cette position pour fournir et écouter des commentaires :

Pourquoi la règle « Ne commencez jamais vos phrases par la conjonction Et » est réellement importante :

Si nous ne sommes pas d'accord sur quelque chose d'aussi basique que la question du "Et", notre autorité et notre capacité à défendre le meilleur texte qui soit commencent à s'éroder.

9. Associez compliments et critiques

Le feedback doit être à la fois bienveillant et constructif. Quand la critique n'est pas associée à ce qui est bien fait, elle peut rapidement donner naissance à du ressentiment et du découragement.

En revanche, l'approbation peut encourager les gens à se montrer plus audacieux dans leur travail et plus ouverts au partage de leurs idées.

10. Travailler en étroite coopération

Des personnes peuvent quitter une réunion en se sentant parfaitement alignées avec les autres participants. Pour se rendre compte une semaine plus tard qu'ils ne sont pas du tout sur la même longueur d'onde. C'est pourquoi il est essentiel de travailler ensemble tout au long du projet. UX Design encourage le travail en binôme entre les personnes de différents départements, ils expliquent :

Mettez votre designer, votre responsable UX, votre responsable du contenu et peut-être un développeur autour d'une table et d'un ordinateur. Attaquez le problème ensemble, depuis vos différentes perspectives et vos différents domaines d'expertise
Découvrez comment Bynder peut améliorer la coopération. Parlez à l'un de nos experts en cliquant ci-dessous 👇